Un rêve au galop

Marie est passionnée par les chevaux mais elle a dû arrêter la pratique de l’équitation depuis sa maladie. Lorsqu’elle arrive avec ses parents à la gare d’Evreux, la princesse arbore un large sourire. Elle n’est plus qu’à une heure de la réalisation de son rêve et ne cache pas son impatience. Les questions fusent. Elle a même déjà fait des recherches sur Internet pour avoir des informations sur l’élevage où elle est attendue.

Dès l’ouverture du portail du domaine, elle est éblouie : « C’est magnifique ! ». Au fond d’une belle allée arborée se dresse un superbe ensemble architectural avec façade en briques et colombages. La visite commence aussitôt par les box et une première rencontre avec les chevaux qui ravit la petite princesse. Marie assiste aux soins d’un cheval blessé et à la préparation de la sortie d’une jument et son poulain. Puis la propriétaire lui fait faire une visite du domaine. Dans un enclos, on lui présente Electra, la jument qu’elle doit monter le lendemain, ancienne championne plusieurs fois médaillée. Marie est très excitée, le cheval est magnifique et elle s’imagine déjà en train de le monter !

Le lendemain matin, au petit déjeuner, Marie piaffe d’impatience. Le premier contact avec Electra est excellent : la jument se laisse caresser, très attentive aux gestes de Marie qui doit la brosser et mettre en place la couverture et la selle avant de la monter. Toutes les précautions sont prises pour éviter une chute de Marie et les voilà parties toutes les deux pour une longue promenade de 45 minutes. Le rêve de Marie se réalise enfin ! Lorsqu’elle reconduit le cheval dans son enclos en le tenant toute seule par la longe, le visage de la jeune fille irradie de bonheur et de fierté.

La fin de la journée est consacrée à la visite des autres chevaux hébergés dans les haras. Nettoyage des box, changement de la paille, préparation de la nourriture : Marie tient à participer à tout !

Au moment du départ, Marie est à la fois illuminée par le bonheur d’avoir réalisé son rêve et triste de devoir déjà quitter ce paradis des chevaux dont elle gardera longtemps un merveilleux souvenir…

Partager sur :