Brigitte, bénévole

Brigitte, bénévole depuis 3 ans

J’ai un parcours un peu atypique. Alors que j’avais une vie professionnelle intense dans le monde de la réalisation télévisuelle, nous avons décidé avec mon mari et nos deux enfants, alors âgés de 5 à 8 ans, de « larguer les amarres » pour un voyage initiatique de 10 ans en parcourant les océans. Cette expérience exceptionnelle tient une place importante dans mon parcours de vie. Je m’étais toujours dit qu’à un moment donné je redonnerais à la vie ce qu’elle m’avait donné.

L’instant venu, sûrement influencée par la vue des fenêtres de mon appartement donnant sur l’hôpital Necker Enfants-malades, j’ai cherché sur Internet les associations soutenant la cause des enfants malades. J’ai tout de suite été séduite par le travail de l’Association Petits Princes. J’ai postulé et, après une formation, je l’ai rejointe en 2013.

Une admiration sans bornes pour les familles

Le bénévolat apporte plus que ce que l’on peut imaginer. On prend conscience de ce que l’on reçoit en côtoyant ces familles et ces enfants qui appréhendent la vie de façon positive alors qu’ils sont confrontés à des situations douloureuses. J’ai fait de superbes rencontres et j’ai une admiration sans bornes pour les familles. Cela me permet aussi de relativiser les petits problèmes du quotidien. Le bénévolat est une source d’enrichissement personnel, il permet de vivre des choses fortes. C’est bon pour le moral !

Vos rêves, du plus simple au plus fou ?

Je me souviens du rêve tout simple d’un petit prince qui voulait plonger et voir des poissons ! C’est à Port-Cros, au cœur du parc national, espace naturel protégé, qu’après avoir passé la nuit dans le minuscule village, il a découvert les fonds sous-marins richement peuplés, dotés d’une faune et d’une flore aquatiques exceptionnelles. Un rêve féérique fut celui d’une jeune princesse de 14 ans, qui souhaitait assister à un bal costumé dans un « vrai » château. C’est au cœur du château de Valencay, ancienne demeure du Duc de  Talleyrand, revêtue d’un costume d’époque et après un dîner sous les frondaisons du parc que, sous l’égide d’un maître de ballet, elle s’est initiée aux danses baroques en vogue au XVIIe siècle et a ensuite dansé jusqu’à une heure avancée de la nuit !

L’Association Petits Princes en une phrase ?

L’action de l’Association Petits Princes est de mettre en œuvre la part que chacun de nous a en soi et qui à mes yeux est la plus importante : la part du rêve… Le rêve fait bouger les montagnes !

Partager sur :